Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
FO Pôle emploi Grand Est

Les infos sur le CHSCT Alsace du 14 février 2017

Publié le 14 Février 2017 par FO Pôle Emploi Grand Est in CHSCT

Trajectoire Gestion de Droits


Il s’agit là du projet phare de l’année 2017. Il est accompagné d’un accord GPEC (Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences) que FO a refusé de signer.

Le but est de transférer une proportion importante des ressources GDD (agents GDD à temps plein, agents bicompétents, …) vers le versant placement de Pôle emploi, sous couvert d’une baisse de l’activité (baisse de la contribution à l’inscription, à l’accueil, …) et de la charge de travail (augmentation du traitement automatique des DAL, externalisation de la saisie des AE d’ici avril 2017,…) de l’indemnisation.

 

Le problème est que la Direction avance un certain nombre de chiffres basé uniquement sur de la prospective et non sur des faits réels. Elle mésestime d’autant le poids actuel du traitement de la GED, des attentes et la charge de travail induite par les portefeuilles de dossier indemnisation (avec les mails.net induits) qui attendent aussi les conseillers GDD cette année.

 

La région Grand Est et ses 3 territoires ont des historiques différents et le projet les impacte différemment.

Alsace (32), Lorraine (144) et Champagne-Ardenne (60) voient leur nombre de bicompétents se réduire à néant, sauf exceptions locales (3 maintenus en CA, 5 en Lorraine)

Si le territoire lorrain avait un grand nombre d’agents bicompétents, il avait proportionnellement peu d’agents GDD à temps plein (169), leur nombre va donc grossir à 194 (+25). La Champagne-Ardenne perd 5 postes de GDD globalement.

Le territoire alsacien est de loin le plus impacté pour les agents GDD. Il perd 74 postes (sur une base de 213 agents), dont 49 sur le seul département bas-rhinois (25 dans le Haut-Rhin). Les situations sont variées entre les agences mais la perte annoncée de près de la moitié des agents GDD sur les agences de Lingolsheim, de Mulhouse Verriers et de Colmar Europe (de 11 à 6), de Haguenau (de 15 à 8), de Saverne (de 10 à 6), de Wisssembourg (de 7 à 4), de Schiltigheim (de 16 à 9) et de la diminution de près d’un tiers pour les autres agences alsaciennes posent réellement question et alarment fortement vos élus FO.

 

Pour rassurer sur la période de transition, la Direction annonce que la « réallocation des ressources » (le transfert des agents GDD) « sera progressive, conditionnée à la fois à l’effectivité des baisses de charge projetées mais également au taux de premier paiement dans les délais et du taux de satisfaction des demandeurs d’emploi ». Ceci signifie clairement que des agents GDD, ayant validé lors de l’Entretien Professionnel leur volonté d’aller vers le placement, pourraient ne partir en formation et commencer leur nouvelle activité que plusieurs mois après leur accord, et certainement pour beaucoup d’entre eux en 2018. Pour les élus FO, cette attente sera préjudiciable sur la santé des salariés, la réorganisation de la Direction Régionale a déjà donné des exemples de ce type. Par ailleurs, les conditions de travail et la charge de travail des salariés restant sur l’activité indemnisation inquiètent fortement notre organisation syndicale. Quand on divise par deux les effectifs GDD d’agence, les activités (accueil, traitement de dossier, …) sont réparties entre un faible nombre de personnes. Toutes les absences (congés, arrêts maladies, …) seront rapidement sources de tensions.

 

Pour toutes ces raisons, à l’instar des CHSCT lorrain et champardennais, l’ensemble des élus du CHSCT Alsace a voté une expertise afin d’obtenir plus d’éléments, de réponses, de recommandations extérieures sur le sujet.

 

Le prochain CHSCT aura lieu le 14 mars 2017.

Vous pouvez joindre vos élus FO à l'adresse: syndicat.fo-acal@pole-emploi.fr