Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
FO Pôle emploi Grand Est

A2S, quel avenir pour ses salariés ?

Publié le 8 Novembre 2016 par FO Pôle Emploi Grand Est in Pratique

­­­­­­­­­­­Pendant que la Direction continue à nous parler de «qualité de vie au travail», «la vie au travail» pour nos collègues des A2S c’est surtout quel «devenir professionnel».

Dans son « projet A2S », la Direction cafouille, bafouille, se mélange les pieds dans son propre agenda, dans la procédure de consultation des IRP et dans sa fameuse théorie de « l’animation fonctionnelle ». Ceci a pour conséquence d’engendrer du stress, de détériorer les conditions de travail et d’engendrer une véritable désorganisation.

D’une manière générale, nous sommes aujourd’hui dans une situation très inquiétante où plus personne ne trouve de sens à son travail.

FO  rappelle à la Direction qu’elle doit :

  • informer individuellement tous les agents A2S sur leur devenir,
  • entendre les collègues sur leur projection future dans l’Etablissement,
  • prendre en compte les qualifications, les compétences, les expériences et expertises développée ainsi que les attentes.

FO rappelle également que contrairement à certains, nous ne renvoyons pas les agents se débrouiller seuls « individuellement » dans un entretien avec N+1, voire avec les RH pour défendre seuls leur situation. A FO, nous revendiquons des garanties collectives dans le cadre de ces transferts/mutations de personnel, sur lesquelles les agents pourront s’appuyer.

Les premières garanties collectives étant celle de la CCN négociée et signée par FO. A savoir :  

Article 24: « §8 La mobilité, pour l’agent qui le souhaite, peut répondre à diverses motivations d’ordre personnel ou autre, ou s'inscrire dans la gestion de carrière. L’agent peut bénéficier, en tant que de besoin, d’actions de formation ou d’accompagnement pour favoriser la prise d’un nouveau poste et s’il le souhaite, d’actions de validation de l’expérience prises en charge par l’établissement.»

Article 26.4 : «En cas de mobilité géographique n’entrainant pas de déménagement, les incidences pour le personnel sont accompagnées financièrement lorsque cette mobilité entraîne pour l’agent un accroissement significatif de son temps ou de la distance de trajet entre le domicile et le lieu de travail.

Ainsi il est attribué à chaque agent en contrat à durée indéterminée concerné une prime versée en une fois exprimées en nombre de points, calculée en fonction de la durée de l’accroissement du temps ou de la distance sur un trajet aller-retour entre le domicile et le lieu de travail selon le barème suivant :

• Plus de 20 minutes ou plus de 15 kilomètres : 262 points

• Plus de 40 minutes ou plus de 25 kilomètres : 314 points

• Plus de 60 minutes ou plus de 35 kilomètres : 366 points

• Plus de 80 minutes ou plus de 45 kilomètres : 419 points

Les agents ont la possibilité de faire valoir leur droit à cette prime dans le mois qui suit l’installation dans le nouveau site.»

 

FO exige, tel que prévoit le code du travail,

une égalité de traitement de tous les agents des A2S quelque soit leur statut