Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
FO Pôle emploi Grand Est

Les infos sur la réunion DP de Champagne-Ardenne du 2 septembre 2016

Publié le 6 Septembre 2016 par FO Pôle Emploi Grand Est in Délégués du Personnel

Démotivation des agents face aux propos vexatoires

Les Délégués du Personnel FO ont interpellé la direction concernant la motivation et l’intérêt d’un conseiller qui se voit confronté régulièrement à des réflexions dévalorisantes qui reviennent tant en collectif (réunion) qu’individuellement.

Pour la direction, la solution à ce genre de problème est de s’adresser au niveau supérieur, voire au niveau supérieur du supérieur, si vous n’êtes pas entendu du premier niveau.

Et ensuite…? Pour FO, si les ELD sont en difficulté face à certains actes managériaux et en arrivent à en avoir des propos blessants vis-à-vis de leurs collaborateurs, c’est peut-être à la direction de les épauler.

Pour FO, le malaise grandit au sein des sites de la région face à la surcharge de travail, et des situations anxiogènes se multiplient. Suite à l’interpellation des Délégués du Personnel FO, la direction n’apporte aucune solution concrète et constructive.

Prescriptions obligatoires Activ’Emploi à la demande de certaines ELD

La direction informe que cette prescription est préconisée pour alléger la charge des portefeuilles des conseillers et qu’ils puissent ainsi consacrer davantage de temps aux demandeurs d’emploi qui en ont le plus besoin. De plus, la direction argue que Pôle emploi s’est fortement engagé financièrement dans cette prestation et qu’il n’a d’autre choix que d’honorer cet engagement !

FO rappelle que seule l’expertise du conseiller peut évaluer l’opportunité d’une prescription de prestation. Mais où est donc le pari de la confiance ?

Double compétences

Suite aux EPA, des agents double compétences ont été repositionnés comme conseillers placement (volontairement ou à l’insu de leur plein gré).

Malgré ce repositionnement, certaines ELD demandent aux agents de faire des actes GDD.

La direction indique que rien n’interdit de solliciter ces agents en cas de besoin exceptionnel, même s’ils ne pratiquent plus l’activité. Paradoxalement, les ELD leur demanderont de pratiquer l’activité GDD, mais pour autant la Direction confirme qu’ils seront exclus des formations techniques qui seront mises en place.

FO dénonce cette incohérence et condamne le calcul du sacro-saint taux de charges/ressources pour la détermination des besoins en personnel.

Heures écrêtées et heures supplémentaires

La Direction indique que chaque directeur de site a la responsabilité de la gestion de son quota d’heures supplémentaires et qu’il doit en faire la demande au service des Ressources Humaines.

Clic clac ! Plus d’heures écrêtées mais des heures supplémentaires ! Mais encore ? La possibilité d’heures supplémentaires juste parce que des agents en ont besoin ? La possibilité d’heures supplémentaires parce qu’il y a un besoin spécifique dans une équipe ou une agence, ou un service ? Les ELD feront elles la demande auprès du service des ressources humaines sans craindre d’être considérées comme des managers « ne s’en sortant pas » ?

Et quelle est la réponse de la direction face aux collègues qui travaillent au-delà des plages fixes ? Et quelle est la réponse de la direction face aux collègues qui dépointent et qui continuent à travailler jusqu’à point d’heure parce qu’ils ne s’en sortent pas ? Quelle protection auront ces agents en cas d’accident sur leur lieu de travail ou sur leur trajet ?

La prochaine réunion DP aura lieu le vendredi 7 octobre 2016.

Vous pouvez joindre vos élus FO à l’adresse :

syndicat.fo-acal@pole-emploi.fr